Article précédent

Article suivant

Cloison modulaire Posté le 27 février

Il faut sauver vos cloisons vitrées

Comment convaincre son client donneur d’ordre ?

Cette question vaste n’a pas de réponse précise.  Et si il y en avait une “magique” tous les projets architecturaux seraient mis en oeuvre tels qu’ils sont imaginés. Ce qui n’est pas le cas, tout du moins pas à chaque fois ! Tout est affaire de compromis. Alors comment trouver le compromis entre le prix, les attentes, les délais et les besoins du projets ?

Dans cet article, vous trouverez 6 contre-arguments qui peuvent vous aider à convaincre votre donneur d’ordre de conserver les cloisons vitrées plutôt que de les remplacer par des cloisons pleines.

Et d’ailleurs, pourquoi souhaite-t-il les remplacer par des cloisons pleines ? La raison est économique, elles sont moins coûteuses à priori. Les donneurs d’ordre comme tout un chacun cherche à réaliser des projets qui auront un impact positif sur leur rentabilité. Donc, si ils peuvent réaliser quelques économies voire même baisser le coût du projet initial, ils saisiront cette opportunité. L’enjeu est donc de leur démontrer avec des faits, des chiffres, au final des preuves tangibles que le choix des cloisons vitrées leur sera bénéfique. 

Postulat : Ici, l’objectif n’est pas de promouvoir la mise en oeuvre des cloisons vitrées partout dans votre aménagements intérieur. Il s’agit de vous donner des “clés” pour contre-argumenter auprès du donneur d’ordre de conserver les cloisons vitrées, que vous avez imaginées sur le projet initial, au lieu de les remplacer par des cloisons pleines

1 –  La facture d’électricité 

Dans un bureau avec un apport en lumière naturelle, la mise en oeuvre de cloison pleine empêchera la diffusion de cette lumière de manière globale. Hors, l’apport en lumière naturelle fait réaliser des économies d’énergies.

Combien ?

Postulat : le bureau est équipé de luminaires fluorescents électroniques et gestion automatique selon la présence et la lumière du jour.

Dans ce cas, pour un mètre carré rénové c’est en moyenne chaque année : 

  • 50 kWh économisés
  • 5 kg d’émission de CO2 en moins 
  • 5 € économisés sur la facture d’électricité 
  • 2,50 € économisés sur la facture de maintenance

 Soit 7,50 € par m2  et par an d’économies globales.*

* Chiffres données par la CCI Nice côte d’AZUR dans son initiative Esprit ECO: document ici 

Ce type d’économies ne peut pas être mis en oeuvre si vos espaces sont cloisonnés entièrement par des parois pleines. 

A savoir également que les réglementations sont de plus en plus exigeantes (RT 2012 et bientôt RBR 2020). L’heure est à l’économie d’énergie, la lumière est l’un des enjeux et l’une des problématiques environnementales. Favoriser l’entrée de la lumière naturelle est donc un premier pas pour éviter d’utiliser l’éclairage conventionnel. 

2 –  Alternative à l’open-space, se voir sans se gêner

Les cloisons vitrées permettent de donner de la profondeur aux espaces. Les cloisons pleines, si elles sont uniquement utilisées pour créer des espaces clos, provoquent une sensation d’enfermement. En donnant de la perspective grâce aux vitrages, on améliore le champ de vision des utilisateurs. L’intérêt des cloisons vitrées peut se comparer aux avantages que l’on retrouve en situation d’open space. On peut voir l’environnement de l’entreprise c’est-à-dire les déplacements des salariés, les présences ou absences des collaborateurs. Par contre, les cloisons vitrées ne s’accompagnent pas des inconvénients sonores générés par les personnes. Enfin, grâce à une vitrophanie adaptée, il est possible de conjuguer luminosité, transparence et discrétion.

3 –  Attirer les talents et garder ses équipes

Dans le rapport réalisé par le World Green Building Council (WGBC)The Business Case for Green Building, 2015”, les entreprises ayant investi dans des travaux d’amélioration de la qualité de vie au travail, dont l’amélioration de la luminosité dans les espaces, ont facilité leur recrutement et la rétention de leur équipe. En effet,  93% d’entre eux indiquent avoir plus de facilités à attirer et recruter de bons candidats et 81% indiquent avoir un meilleur taux de rétention de ces talents. Sachant la difficulté et le coût d’une recrutement, il paraît intéressant d’investir dans des projets où le confort du salarié est pris en compte. 

93% d’entre eux indiquent avoir plus de facilités à attirer et recruter de bons candidats et 81% indiquent avoir un meilleur taux de rétention

4 – Les cloisons vitrées sont performantes acoustiquement

Contrairement aux idées reçues, la performance acoustique des cloisons vitrées a grandement évolué. Même si l’affaiblissement acoustique d’une cloison pleine est par nature plus élevé. L’affaiblissement acoustique d’une cloison vitrée associée à de bonnes dispositions au niveau plafond et sol, évolue entre 41 à 49 dB.

5 – La productivité des salariés dans les bureaux 

Dans ce même rapport réalisé par le World Green Building Council (WGBC)The Business Case for Green Building, 2015” a synthétisé les résultats de treize études scientifiques, basées sur des études de cas liées à l’accès à la lumière naturelle dans les bureaux. La productivité des collaborateurs a augmenté significativement, allant jusqu’à une hausse de 18%, lorsqu’ils étaient exposés à la lumière du jour.

+18% de productivité pour le travail en bureaux

6 –  Le bien-être des salariés

Plusieurs études (Handbuch für Beleuchtung – Manuel pour l’éclairage, Lange, H – 1999)  démontrent que le manque de lumière a un impact sur le cycle biologique des êtres vivants et peut engendrer dépression, troubles du sommeil ou digestifs, irritabilité… Favoriser la lumière naturelle dans le monde professionnel, notamment la diffusion de lumière grâce aux cloisons vitrées au sein des espaces de travail, peut améliorer notre santé et notre bien-être au quotidien. D’après la norme EN12464-1, le niveau d’éclairement recommandé est de 500 Lux par poste de travail (source : AFE éclairage) . Or la majorité des bureaux sont éclairée à environ 300 Lux (source : Etude CEREN 2017). Pour mettre les choses en perspective, une personne exposée à midi en plein soleil en extérieur reçoit jusqu’à 100 000 lux d’éclairement lumineux. Ainsi, des salariés profitant d’un bon niveau d’éclairement naturel sont moins soumis aux dépressions saisonnières, à la fatigue psychologique et au stress.

Avec ces six clés, nous vous souhaitons des négociations qui tourneront en votre faveur. Si vous souhaitez plus d’arguments techniques, n’hésitez pas a consulter nos chargés d’affaires. 

Dans un prochain article, nous parlerons de la réflexion de la lumière au sein des espaces de travail et des matériaux les plus performants dans ce cadre. 

 

Partager

fb linkedin
close

Maintien d'activité - COVID-19

Retrouvez les informations liées à notre maintien d’activité

En savoir plus
En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de nos propres cookies pour améliorer votre expérience en analysant la navigation sur notre site Web. Si vous continuez à naviguer, nous considérons alors que vous acceptez leur utilisation et les informations
J'accepte Je refuse En savoir plus